[Chronique] Le théorème de Cupidon – Agnès Abécassis

le-theoreme-de-cupidon

Le théorème de Cupidon – Agnès Abécassis

 

Résumé :

Définition du théorème de Cupidon :
Deux lignes parallèles ne se croisent jamais. Sauf si elles sont faites l’une pour l’autre.
Adélaïde est exubérante, directe, rigolote, mais fuit les histoires d’amour.
Philéas est timide, maladroit, sérieux, et ne pense qu’à conclure.
Ils ont le même âge, travaillent tous les deux dans le cinéma, pourtant ils ne se connaissent pas.
…Enfin, c’est ce qu’ils croient.
Entre situations pétillantes et rebondissements irrésistibles, une savoureuse comédie-romantique à deux voix, l’une féminine, l’autre qui a mué.

Mon avis :

On suit l’histoire de Philéas et Adélaïde, qui ne se sont jamais rencontrés mais qui travaillent tous deux dans le monde du cinéma. Philéas est un homme timide mais qui ne pense tout de même qu’aux femmes qu’il peut mettre dans son lit. En revanche, Adélaïde est très directe, pas du tout timide et fuit le plus loin possible les histoires d’amour, à cause de ses mauvaises expériences.

Malgré les nombreuses critiques négatives que j’ai lu, j’ai beaucoup aimé ce livre. Le point de vue de chacun des personnages alternés; une fois Adélaïde puis Philéas puis Adélaïde… rajoute un petit quelque chose qui nous permet de savoir ce que chacun pense de l’instant et permet de mieux s’imaginer le déroulement des événements, tout en en apprenant un peu plus sur les protagonistes. Ils se sont souvent croisés au cours de leur vie sans qu’ils s’en rappelle et j’ai trouvé ça assez comique. J’ai vraiment rit et souris à certains passages et ma mère ma souvent prise pour une folle.

En bref, je recommande ce livre pour passer un bon moment détente et une petite partie de rigolade. C’est un livre léger, drôle et je me demande bien comment j’aurais réagi si des situations qui arrivaient aux personnages m’arrivaient. J’aimerais beaucoup découvrir d’autres roman d’Agnès Abécassis car j’ai beaucoup aimé son style d’écriture, donc si vous en avez un en particulier à me conseiller, je suis toute ouïe!

« Mais pourquoi j’en voudrais ? C’est vrai, quoi. J’adore ne pas avoir à servir de femme de ménage permanente et gratuite à un rustre qui me confond avec sa mère. Ni à planquer mes paquets de serviettes hygiéniques au fin fond de l’armoire de la salle de bains pour maintenir le glamour de ma relation. Ou à hurler « vas-y, t’es le meilleur ! » un dimanche matin au lieu de faire la grasse mat, en suivant une équipe d’amateurs dégarnis sur un terrain de foot pour prouver mon amour au plus lent d’entre eux »

 

©Léa de Livrelivresque

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s